Chantier OTSE: résumé de rapport d’activité global

Les logiques de la mondialisation doivent être repensées en raison des crises qui se succèdent depuis le premier choc pétrolier. Les concepts de transition socio-écologique et de résilience territoriale incitent les acteurs et les citoyens à se réapproprier leur territoire en valorisant des notions qui ont été marginalisées par la financiarisation de l’économie, et ceux qui le font déjà se plaignent souvent du manque d’indicateurs appropriés pour élaborer ou valoriser leurs projets.

Le chantier OTSE-FC a pour but d’élaborer et de diffuser les indicateurs adaptés aux objectifs sociaux et environnementaux du développement durable pour accroître la résilience de la Région Franche-Comté. OTSE-FC a d’abord procédé dans le cadre du projet ODIT, à une enquête auprès de la population franc-comtoise et à une collecte des indicateurs publics disponible, afin de réaliser un premier diagnostic des représentations et de l’évolution des comportements au niveau régionale.

Pour réaliser ce diagnostic, OTSE-FC a amélioré les outils de la méthode d’observation Catalyse, initialement créée au sein l’UFC en 1989 pour évaluer des projets concertés d’insertion économique et sociale, puis constamment enrichie au sein du réseau International Network of Territorial Intelligence (INTI) sous l’animation de l’équipe caINTI (coordination action of INTI) de la MSHE. OTSE-FC a adaptés les méthodes et les outils aux problèmatiques spécificiques de la transition socio-écologique, en veillant à améliorer leur accessibilité afin que les acteurs puissent acquérir la maîtrise des diagnostics territoriaux de transition socio-écologique.

Il a également créé Acokima, une start-up afin de pérenniser et de diffuser auprès des acteurs territoriaux du développement durable les outils et les savoir-faire de la méthode Catalyse.

Résumé du bilan :

L’OTSE-FC cherche à répondre à la question « comment accroître et développer la résilience de la Région de Franche-Comté, de son industrie, de son économie et de sa population, face aux crises que nos sociétés subissent depuis le début des ‘‘30 financières’’ et face aux enjeux économiques, sociaux, environnementaux et culturels qui en résultent pour notre région ? ».

 

Pour cela, l’OTSE-FC s’est penché dans le cadre du projet Feder ODIT sur l’évolution des comportements individuels en développant trois objectifs :

  • Réaliser un diagnostic sur l’impact régional des risques sociétaux actuels auprès des citoyens francs-comtois : cette enquête montre qu’ils sont sensibilisés aux enjeux socio-écologiques mais qu’ils ne sous-estiment pas les menaces environnementales et par rapport à cela, ont déjà modifié leurs comportements vers plus de responsabilité sociale et environnementale. Cette modification des comportements est disparate selon les catégories d’âges des ménages, et parfois contradictoire en raison de l’attachement au bien-être matériel.
  • Établir les spécifications méthodologiques d’un observatoire coopératif et participatif qui améliore l’acessibilité de l’information territoriale aux acteurs, en actualisant la méthode Catalyse. L’objectif était que les acteurs territoriaux s’inspirent de l’exemple du diagnostic régional, du guide de diagnostic et des nouveaux outils développés dans le cadre de OTSE-FC dans pour réaliser des autoportraits de territoires plus petits dans le cadre de projets territoriaux de transition socio-écologique vers le développement durable.
  • Organiser des ateliers thématiques à l’échelle internationale avec des équipes de recherche intéressées par les nouvelles spécifications et les nouveaux outils. Des communications dans des colloques internationaux ont également contribué à la valorisation scientifique.
  • Valoriser la méthode Catalyse à travers la création d’une start-up, Acokima créée le 1er septembre 2015 pour accompagner les acteurs des territoires dans la co-construction de projets concertés et durables. C’est une SCOP ARL qui aide les acteurs territoriaux à mieux comprendre les besoins de leurs usagers, les compétences des acteurs locaux et leur environnement pour élaborer, gérer et évaluer des projets concertés contribuant au développement durable et à la transition socio-écologique. Acokima a signé en octobre 2015 avec l’UFC, agissant en tant que cotutelle de la MSHE, et la SATT GRAND EST, un contrat de communication de savoir-faire et de licence de logiciels, ainsi que des conventions de concours scientifique dans le cadre du transfert de Technologie de l’UFC par la SATT GRAND EST. Acokima a créé 3 emplois pour diffuser les outils et les savoir-faire de Catalyse, former, conseiller et accompagner les acteurs dans la mise en œuvre de ces outils, permettant ainsi de valoriser les réalisations de OTSE.

Ces recherches se poursuivent en 2016 dans le cadre du projet ORTEP de la MSHE avec :

  • L’enrichissement du prototype de cartographie en ligne à la demande
  • La poursuite de la rédaction détaillée des spécifications de la méthode d’intelligence territoriale Catalyse.

Elles sont également portées par le projet de Recherche-Développement de Acokima qui met en œuvre, diffuse et poursuit à présent le développement de la méthode Catalyse.

Les recherches engagées dans le cadre du chantier OTSE-FC du projet FEDER ODIT seront à l’honneur en 2016 :

  • Au Forum mondial de l’Économie Sociale, GESF2016, à Montréal (Québec, Canada) du 7 au 9 septembre 2016, avec une communication sur « L’observatoire de la transition socio-écologique ».
  • À la XVe conférence annuelle internationale INTI2016 « L’Économie Sociale et Solidaire dans les territoires », à Charleroi et Liège (Wallonie, Belgique) du 23 au 25 novembre 2016.