Séminaire “LiDAR et façons culturales”, les 19- 20 mai 2015

solidar_faconculturale
Image LiDAR révélant des planches de labours situées sous la couverture forestière. C. Laplage, SOLiDAR 2015.

L’imagerie LiDAR révèle, dans différents massifs forestiers étudiés en France, des traces de labours fossiles. Certains labours, en billons, pourraient correspondre à des labours médiévaux, modernes voire contemporains. D’autres s’inscrivent à l’intérieur de parcelles reconnues comme composantes d’un système parcellaire antique.

Reconnaître ces vestiges et les analyser dans une approche comparative permettra de guider les travaux relatifs au patrimoine archéologique et environnemental des massifs forestiers. En effet, les activités agraires anciennes, au delà des vestiges matériels préservés, continuent d’affecter la morphologie et la composition des sols et donc indirectement la végétation actuelle.

Cette question des traces agraires anciennes visibles et invisibles dans plusieurs zones atelier des programmes ODIT, Solidar  et Rurland  est au cœur du séminaire “LiDAR et façons culturales”  qui se tiendra les 19 et 20 mai 2015 à la DRAC de Franche-Comté.

Il s’agit d’un séminaire organisé par Francois Favory et Catherine Fruchart pour la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement C.N. Ledoux, financé par les programmes ODIT (Feder UE) et TP2Com (BQR PRES) en partenariat avec le programme ERC Rurland (dir. Michel Reddé, directeur d’études à l‘EPHE, Paris), dont l’axe 3 relatif au field boundary systems est coordonné par François Favory (Professeur émérite, UMR 6249 Chrono-Environnement).