Tous les articles par guillaumebellec

Une publication internationale des résultats de recherche du chantier CEUP

cover

L’étalement urbain prend souvent la forme d’extensions bâties discontinues qui s’apparentent à un mitage de l’espace agricole et naturel. L’article vise à analyser l’existence, la taille et la persistence de ces extensions bâties discontinues à l’aide d’un modèle d’urbanisation dynamique. Ce modèle relève du champ de l’économie géographique et intègre la prise en compte endogène des aménités “vertes” dans le choix résidentiel des ménages.

Différents scénarios de croissance urbaine simulés avec le modèle permettent d’étudier les conditions selon lesquelles les ménages choisissent de s’implanter soit, aux franges de la ville dans la continuité du tissu bâti existant, soit plus loin participant alors à la création d’extensions résidentielles discontinues. L’émergence de ces deux types de configurations spatiales dépend à la fois des préférences des ménages et de la forme de la ville à chaque année de simulation.

Dans l’article, les auteurs proposent une résolution analytique des équations du modèle. Ceci leur permet de déterminer les conditions dans lesquelles des extensions résidentielles discontinues peuvent apparaître et disparaître. Ces conditions font intervenir la taille de la ville, les revenus des ménages, les coûts de migrations pendulaires et la taille du voisinage autour de chaque localisation résidentielle dans lequel les ménages évaluent la quantité d’aménités “vertes” à leur disposition.

Peeters D., Caruso G., Cavailhès J., Thomas I., Frankhauser P., Vuidel G., 2014.   Emergence of leapfrogging from residential choice with endogenous green space: analytical resultsJournal of Regional Science.

Présentation de travaux du chantier CHEF aux Journées techniques du CRAIG (Clermont-Ferrand)

Dans le cadre de ces journées, les membres du chantier CHEF ont été invités à communiquer. Clément Laplaige a ainsi présenté les approches intégrées développées dans le chantier :

Construction historique des espaces forestiers : apports de la télédétection, de la prospection et de la caractérisation de la végétation et des propriétés physico-chimiques des sols à la compréhension de la mise en place des espaces boisés. Le cas de la forêt de Chailluz.

clement_laplaige
CRAIG 2014 – MSH, Clermont-Ferrand

Continuer la lecture de Présentation de travaux du chantier CHEF aux Journées techniques du CRAIG (Clermont-Ferrand)

Compte-rendu des journées d’étude « Géolocalisation de sources anciennes », Dijon, 13 et 14 Novembre 2014.

GeolocalisationAffiche2Lors des journées d’étude “Géolocalisation des sources anciennes” qui se sont déroulées à Dijon les 13 et 14 Novembre derniers, Catherine Fruchart (doctorante UFC, MSHE C.N. Ledoux) a effectué une communication autour de sa thématiques de travail sur l’utilisation des cadastres forestiers en archéologie: “Utilisation de plans forestiers des 18ème et 19ème siècles pour une étude archéologique es paysages passés de la forêt de Chailluz (Besançon)“.

Un résumé des communications de la journée est disponible ICI.

BILAN 2013 – Ecole d’Été du Réseau de Recherche sur l’Innovation

conferences_photoLa cinquième Ecole d’Été du Réseau de Recherche sur l’Innovation organisée par le laboratoire IRTES-RECITS a eu lieu du 28 au 31 août 2013 à Belfort. Cette manifestation a été l’occasion, pour plus d’une trentaine de chercheurs et doctorants en sciences humaines et sociales de présenter leurs travaux sur le thème « Les politiques publiques d’innovation et de recherche au défi de la transition durable » et d’échanger avec les acteurs politiques locaux, industriels à l’occasion de la table ronde de clôture.

Rédaction : Fabienne PICARD et Maria Lorek

Continuer la lecture de BILAN 2013 – Ecole d’Été du Réseau de Recherche sur l’Innovation

Soutenance de thèse – C. Fruchart

ANALYSE SPATIALE ET TEMPORELLE DES PAYSAGES DE LA FORÊT DE CHAILLUZ (Besançon, Doubs) DE L’ANTIQUITÉ A NOS JOURS, par Mme Catherine Fruchart.

C’est devant la salle comble du Grand Salon de l’UFR SLHS de l’université de Franche-Comté que s’est déroulée la soutenance de thèse de Mme Catherine Fruchart, ce 8 décembre 2014 à 14h. Cette thèse a été réalisée grâce à un contrat doctoral financé par la Ville de Besançon avec l’aide de l’ONF, l’ARESAC, la DRAC Franche-Comté, la MSHE C.- N. Ledoux et le laboratoire Chrono-Environnement. Elle s’appuie, en outre, sur les données Lidar intégralement financées par la Région de Franche-Comté dans le cadre du programme LIEPPEC et elle a pu bénéficier des compétences de l’équipe du LEA ModeLTER et du post-doc de Rachel Opitz financé par la Région  et l’UFC.

Continuer la lecture de Soutenance de thèse – C. Fruchart