Archives par mot-clé : migration

Une publication internationale des résultats de recherche du chantier CEUP

cover

L’étalement urbain prend souvent la forme d’extensions bâties discontinues qui s’apparentent à un mitage de l’espace agricole et naturel. L’article vise à analyser l’existence, la taille et la persistence de ces extensions bâties discontinues à l’aide d’un modèle d’urbanisation dynamique. Ce modèle relève du champ de l’économie géographique et intègre la prise en compte endogène des aménités « vertes » dans le choix résidentiel des ménages.

Différents scénarios de croissance urbaine simulés avec le modèle permettent d’étudier les conditions selon lesquelles les ménages choisissent de s’implanter soit, aux franges de la ville dans la continuité du tissu bâti existant, soit plus loin participant alors à la création d’extensions résidentielles discontinues. L’émergence de ces deux types de configurations spatiales dépend à la fois des préférences des ménages et de la forme de la ville à chaque année de simulation.

Dans l’article, les auteurs proposent une résolution analytique des équations du modèle. Ceci leur permet de déterminer les conditions dans lesquelles des extensions résidentielles discontinues peuvent apparaître et disparaître. Ces conditions font intervenir la taille de la ville, les revenus des ménages, les coûts de migrations pendulaires et la taille du voisinage autour de chaque localisation résidentielle dans lequel les ménages évaluent la quantité d’aménités « vertes » à leur disposition.

Peeters D., Caruso G., Cavailhès J., Thomas I., Frankhauser P., Vuidel G., 2014.   Emergence of leapfrogging from residential choice with endogenous green space: analytical resultsJournal of Regional Science.